Les courbes de niveau sur une carte IGN

Les courbes de niveaux sur une carte IGN permettent de représenter le terrain, et plus particulièrement les changements de niveaux. Ne les cherchez pas sur le terrain, elles sont « imaginaires » : elles permettent de représenter le relief ! C’est grâce à ces courbes que vous allez pouvoir voir si ça monte, si ça descend et pouvoir lire le terrain, c’est à dire les formes que vont prendre les montagnes !

Voici un exemple de courbes de niveaux sur une carte sans rien d’autre : ce sont ces courbes qu’on va vous apprendre à interpréter dans le tutoriel ici présent

Exemple de carte vide avec courbe de niveau

Les couleurs des courbes de niveau

Sur une carte, les courbes de niveau sont marron clair, dans une teinte orange-brune (à ne pas confondre avec les ruisseaux qui sont aussi des courbes mais bleues, et un ruisseau sur le terrain, ça se voit

ruisseau versus courbe de niveau

On a tendance à dire trop rapidement que les courbes de niveaux sont marrons alors qu’elles peuvent aussi être grises dans les zones rocheuses ou encore bleues dans les zones de haute montagne là où les glaciers et les neiges sont éternels.

3 couleurs de courbe sur la même carte IGN
Voici un bon exemple de carte IGN où on peut voir les 3 couleurs de courbes : noir pour les zones de caillasses, bleue pour les glaciers et marron pour le terrain terreux.

La hauteur entre deux courbes : l’équidistance

Premier mot technique mais c’est indispensable pour comprendre comment lire les courbes de niveaux. Les courbes de niveaux n’indiquent pas seulement si ça monte ou si ça descend, mais surtout de combien ça monte ! Et oui, grâce aux courbes de niveaux, vous allez pouvoir mesurer le dénivelé entre deux points (vous pourriez lire aussi les points d’altitude pour ça)

L’équidistance, c’est la différence d’altitude entre deux courbes. Il est de coutume de dire que l’équidistance sur une carte IGN est de 5 mètres mais là aussi c’est faux ! L’équidistance varie d’une carte à l’autre et c’est précisé dans la légende de la carte.

En plaine, là où les courbes de niveau sont « rares », l’équidistance est de 5 mètres. C’est à dire que dès que vous allez voir 2 courbes de niveau, vous saurez que ça monte ou ça descend de 5 mètres de dénivelé entre les deux

Exemple d'équidistance 5 mètres
Equidistance de 5 mètres car on voit grâce aux indications d’altitude qu’il y a une courbe maitresse tous les 25 mètres.

En montagne, l’équidistance peut être de 10 mètres ou même 20 mètres selon certaines régions montagneuses : pourquoi cette différence ? Et bien tout simplement parce qu’en montagne, si on représentait les courbes à chaque fois qu’il y a 5 mètres d’altitude de différence, vous ne verriez plus la carte

Ici on devine rapidement qu’il s’agit d’une équidistance de 10 mètres. On voit une indication d’altitude à 550 mètres et 5 courbes plus loin une indication à 600 mètres. Nous avons donc pris 50 mètres de dénivelé en 5 courbes : 50 mètres divisé par 5 = 10 mètres

équidistance 10 mètres

Courbe de niveau simple et maîtresse

Avant aussi de démarrer les exercices et nous assurer que vous avez bien compris comment mesurer le dénivelé avec les courbes de niveaux, il faut bien comprendre comment sont dessinées les courbes. Si vous regardez de plus près une carte IGN comme l’exemple ci dessous

Courbe de niveau simple et maitresse

On voit des courbes marrons clairs ainsi que des courbes foncées

  • Les courbes claires sont les courbes de niveau classiques.
  • Les courbes de niveaux foncées sont appelées courbes de niveau maîtresses et elles ont deux rôles : permettre de compter plus vite, de 5 en 5 et aussi indiquer l’altitude pour ceux qui ne veulent pas compter. C’est en effet le long d’une courbe de niveau maîtresse qu’on va retrouver l’altitude mentionnée en chiffre. Il faut savoir que l’altitude des courbes maitresse est toujours un nombre rond

Petite astuce : sachez que le dessus des chiffres indiquent le sens de la pente montante, à savoir le sommet. Tout de suite un exemple en image pour illustrer tout ça !

Ici, le sens du 850 indique un sommet. Le sens du 950 aussi. En bas avec la rivière, on devenir le point le plus bas

En plaine, il est possible aussi d’avoir des courbes de niveau intermédiaire, pour apporter encore plus de précision sur le dénivelé quand il y en a peu.

Pente douce ou pente raide ?

Si vous avez bien compris, plus il y a de courbes de niveaux sur une zone de la carte et plus il y a de dénivelé (positif ou négatif, on verra ça juste après). Vous vous souvenez que selon la carte que vous avez dans les mains, l’équidistance (le dénivelé entre deux courbes sur le terrain) correspond à 5 mètres ou à 10 mètres.

Ici la pente est douce : en région montagneuse, l’équidistance est de 10 mètres, on voit donc que dès qu’on voit une courbe on monte (ou on descend de 10 mètres). En l’occurrence dans l’exemple ci dessous, on monte de 10 mètres

pente douce équidistance 10 mètres
  • Plus les courbes sont serrées, et plus la pente est raide (plus ça monte ou ça descend fort).
  • Plus les courbes sont espacées, et plus la pente est douce

Voici maintenant si on reste sur la même zone mais cette fois pour illustrer la notion de pente raide : les courbe de niveaux sont beaucoup plus serrées : il est presque impossible de compter les courbes simples alors on compte les courbes maitresse de 50 mètres en 50 mètres. Mais l’idée est la même entre chaque petite courbe de niveau que vous voyez, il y a la même hauteur, à savoir 10 mètres. La pente est donc douce a l’ouest du sommet, tandis que plus raid à l’est.

pente plus raide à l'est

Ce qui est important de comprendre aussi, c’est qu’en marchant le long d’un même courbe de niveau (imaginaire donc) vous marchez à flanc, donc toujours à la même altitude.

Exemple avec ce mont

Sur la courbe au niveau des croix rouge, on est à la même altitude à savoir 650 mètres

Savoir quand ça monte et quand ça descend

Savoir que le dénivelé est fort, c’est intéressant et ça on ne peut le mesurer qu’avec une courbe de niveau. Mais comment savoir si la pente est forte dans le sens de la montée ou de la descente ? Quand on randonne avec une carte dans les mains, c’est facile à savoir à condition de s’entraîner et savoir repérer les éléments sur la carte qui permettent d’estimer le sens d’une pente

  • Le sens des chiffres sur les courbes maîtresse : le haut du chiffre est orienté vers le sommet
  • Les sommets : sont les courbes fermées, ainsi que les lignes de crête, facile de voir si vous vous dirigez vers un sommet ou une cuvette
  • Les rivières : elles coulent toujours en bas, donc facile aussi de savoir dans une pente où est le point haut et où est le point bas.
  • Les points d’altitude : vous pouvez aussi comparer des points cotés pour savoir si vous allez monter ou descendre
  • Les dépressions
ça monte sur carte IGN
L’équidistance est de 10 mètres. Ici par exemple, depuis le barrage à gauche sur l’IGN, ça monte en continu jusqu’au sommet à droite

Comment compter rapidement avec les courbes de niveau ?

Pour finir, résumons avec une petite vidéo sympa de l’IGN qui récapitule cet article en 3 minutes

Laisser un commentaire